ACTUALITES

Mise en place d\'un ERP.

La société Adonis Soudure a choisie l\'ERP Sinex...

Changement de décor pour ADONIS-SOUDURE

9 ans après notre installation dans l\'Est...

Brasage

Description :

Le brasage des métaux est un procédé d'assemblage permanent qui établit une

continuité métallique entre deux pièces assemblées. Le moteur du brasage s’avère être la diffusion par migration atomique de tous cotés des bords à assembler, c’est à dire le substrat obtenue par action calorique et/ou mécanique. Il est important de noter que, contrairement au soudage classique, il n'existe aucune fusion des bords assemblés. Selon le cas, il peut y avoir ou non utilisation d'un métal d'apport.

 

Le brasage est très largement utilisé comme technique d'assemblage dans les industries de pointe et pour la conception des petites pièces creuses aux profils compliqués et en métal noble.

 

En savoir plus :

Concernant les techniques de brasage mettant en œuvre la chaleur, on distingue :

le brasage tendre qui met en œuvre des températures inférieures à 450°C.

Le brasage dur, incluant le soudo-brasage, qui met en œuvre des températures supérieures à 450°C. Par exemple, les brasures eutectiques argent cuivre peuvent avoir des températures de fusion comprises entre 600°C et 900°C, les brasures de cuivre les moins coûteuses ont une température de fusion comprise entre 700°C et 1.180°C.

Le brasage est l'assemblage de deux matériaux à l'aide d'un métal d’apport ayant une température de fusion inférieure à celle des métaux à assembler et mouillant, par capillarité, les surfaces qui ne participent pas par leur fusion à la constitution du joint brasé. C'est un assemblage dit « hétérogène ». Le brasage est l'opération, la brasure en est le résultat.

Le chauffage de la zone à braser peut se faire par un fer à souder, de l'air chaud, une flamme (chalumeau), un arc électrique, un inducteur ou au laser.

Le brasage peut se faire aussi au four (à air, sous atmosphère contrôlée, sous vide).

Le métal d'apport peut être un alliage d'étain, de cuivre, d'argent, d'aluminium, de titane de nickel, ou autres alliages de métaux précieux. Très fréquemment des flux de brasage sont utilisés afin de permettre le mouillage du métal d'apport par destruction de la couche d'oxyde à la surface des métaux à assembler.
 

 

Applications :

Avantages :

Le brasage à le mérite de permettre l’assemblage des métaux les plus divers, contrairement au soudage classique.

Les températures nécessaires pour l’assemblage des pièces par brasage se situent entre 650° C et 1120° C, celles ci sont donc amplement inférieures aux températures de soudage.

La capaçité particulière en matière de réalisation des brasures à basse température, puisque le point de liquéfaction atteint seulement 200° C, offre de nombreuses opportunités.

 

Capacités de production :

  • 3 postes de brasage.
  • 1 micro chalumeau.

Savoir faire :

Adonis soudure maîtrise pleinement les nombreuses techniques suivantes :

Micro soudure sur pièces en laiton ou en cuivre.

Brasure argent .

Brasure basse température alliage d’étain et d’argent.

Réparation de pièces en fonte.

Brasure de pièces électriques.

Soudo-brasage de pièces en fonte.

Expertise et choix rigoureux des matériaux d’apport.

Définition stricte du type de préparation à réaliser tels que, les bords à unir afin d’obtenir un assemblage de très haute résistance.

 

Compétences en matériaux :

Nos soudeurs contrôlent parfaitement toutes les méthodes reliées au procédé de brasure, à savoir :

  • Brasure forte laiton inox.
  • Brasure forte cuivre laiton
  • Brasure forte cuivre
  • Brasure tendre cuivre et aciers
ADONIS, 13 impasse Lavoisier - 69680 - CHASSIEU - Tél. 04 78 06 16 95 - Fax. 04 78 06 32 96 - contact@adonis-soudure.com